Lyon : Toute la genèse de la ville

À l’époque romaine la ville de Lyon était la métropole des Gaules. Elle est demeurée ainsi pendant de nombreuses années avant de devenir à la fin du Moyen Âge la deuxième ville de France. Étant un centre commercial, industriel et intellectuel très actif aujourd’hui, la ville de Lyon bénéfice toujours de sa situation privilégiée au carrefour de trois cultures européennes différentes à savoir celle de l’Italie, de l’Allemagne et la France. Pour en savoir plus à propos de l’histoire de cette belle ville, lisez de bout en bout cet article.

L’origine de la Ville de Lyon

Lyon est une ville qui dispose d’un très grand patrimoine. Se promener sur cette terre historique, c’est flâner à travers le temps. Elle vous fait revivre son histoire, depuis sa création à nos jours. En effet, la ville n’a perdu aucune trace des périodes qui ont marqué son histoire, tout est resté permanent et continu au fil du temps. Sur le site de la Ville de Lyon, l’origine de l’installation de l’Homme remonte à 10 000 ans avant Jésus-Christ. Tout à commencer à Lyon-Vaise au Nord en bordure de Saône où un port était présent. Ensuite, pendant l’âge du fer et l’âge du Bronze, la population s’est progressivement densifié dans le reste de Lyon.

Lyon : Capital des Gaules

Après de nombreuses années, plus précisément à partir de 43 ans avant Jésus-Christ, le gouverneur romain de l’époque Munacius Plancus fonda sur Fourvière une colonie appelée Lugdunum. 20 ans avant Jésus-Christ, la ville de Lyon devint le point de départ des grandes voies de l’Empire Romain vers la Narbonnaise, la Manche, le Rhin et l’Aquitaine. La cité demeura prospère jusqu’au milieu du IIe siècle et devint ensuite la capitale économique de la Gaulle. Elle s’étendait sur la presqu’Ile ainsi que sur les deux rives de la Saône. À l’époque, la population était estimée à plus de 50 000 habitants.

La ville de Lyon : du IIIe siècle à nos jours

Au IIIe siècle, Lyon a subi le brigandage ainsi que l’invasion germanique. La ville déclina donc, et la majorité des habitants se déplacèrent de Fourvière vers Saint-Georges et Saint-Paul. Le nouveau centre d’accueil va de pair avec le groupe épiscopal de Saint-Jean. Lyon se développa alors le long de la Saône au Moyen Âge et devint ensuite la seconde ville de la chrétienté médiévale après Rome.

À la renaissance, les autres foires annuelles que possédait la cité attiraient des marchands venus de toute l’Europe chaque deux semaines. En peu de temps, Lyon devient rapidement sur le plan international un centre financier. La ville héberge des succursales de banquiers lucquois, milanais, italiens, et florentins. En l’an 473, l’imprimerie fut introduite dans la ville par Barthélémy Buyer.

Le XVIe siècle est sans doute le plus grand siècle de Lyon. À cette époque, elle compte plus de 60 000 habitants et développe des relations avec le nord de la France, les pays méditerranéens, la Suisse ainsi que la Rhénanie. On y retrouve également des plateformes de commerce européen ainsi qu’un grand nombre de manufactures de tissage de soie.